Liens
Communiques
Chantier vers l'avenir Les dessins d'une vie L'argile Ballots de paille Chauffere Ecoenergetique

 

CHANTIER VERT L'AVENIR : Phase II

 

Chantier vert : l’Avenir!
Activité de formation

À Qui ?
Ouvriers / entrepreneurs / étudiants de l'industrie de la construction

Quoi ?
Intégrer les notions de développement durable dans l'exercice d’un métier de la construction.

Faire connaître le bâtiment vert / durable / écologique.

Comment?
Énoncés théoriques et études de cas
Présentations de documents vidéo
Ateliers pratiques

L’industrie de la construction n’évolue pas de manière durable dans le Québec actuel. Malgré sa standardisation remarquable, sa rapidité et la compétence de ses travailleurs, celle-ci est polluante et énergivore. À elle seule, elle contribue à l’émission de 1 300 000 tonnes de GES (CO2éq), et ce, sans même compter le transport associé à cette industrie (Environnement Canada).

Des institutions telles que l’Ordre des ingénieurs, l’Ordre des architectes, le Conseil du bâtiment durable du Canada (CBDC) de même que les écoles d’architecture et d’ingénierie ont déjà commencé à outiller les professionnels de toute l’industrie de la construction afin de les sensibiliser aux notions de développement durable applicables au bâtiment.

Par contre, la Commission de la construction du Québec (CCQ), qui est l’organisme responsable de l'application de la Loi sur les relations de travail, la formation professionnelle et la gestion de la main-d'œuvre dans l'industrie de la construction (Loi R-20), demeure encore peu outillée pour former ses travailleurs au sujet du respect de l’environnement sur les chantiers de construction.

Cela dit, contrairement ce que l’on pourrait croire, les exécutants de tous les projets de construction résidentiels, commerciaux ou encore institutionnels interviennent systématiquement sur la durabilité du bâtiment et, par conséquent, leur impact sur l’environnement est tangible. D’ailleurs, dans son mémoire présenté au ministre de l’Environnement en février 2005, le Conseil de la science et de la technologie du Québec (CST) réaffirme une de ses recommandations de 2001, soit que « la formation en développement durable doit être offerte à tous les niveaux et dans l’ensemble des dimensions » et qu’elle doit « répondre en quantité et en qualité aux besoins du marché du travail ».

Une des solutions proposées par le Centre de l’environnement consiste à outiller les entrepreneurs et les ouvriers  pour qu’ils soient davantage en mesure de poser des gestes concrets, respectueux de l’environnement, dans l’exercice quotidien de leur profession. À cet effet, le Centre de l'environnement souhaite créer un atelier de formation sur le développement durable appliqué aux chantiers de construction ou de rénovation. L’atelier ne vise pas uniquement les chantiers écologiques mais bien l’ensemble des chantiers, et, par conséquent, l’ensemble des ouvriers et entrepreneurs de l’industrie sont concernés par l’activité.

Au fur et à mesure que les ateliers se dérouleront, les commentaires recueillis auprès des personnes formées serviront à optimiser le contenu et l’approche de formation. Pour cette phase du projet, les formations seront dispensées dans la région de Québec.

Tout ce cheminement sera effectué afin de produire un Guide du formateur, destiné aux futurs formateurs de l’industrie de la construction. Afin de livrer un document adapté aux besoins du marché, l'équipe du Centre de l'environnement travaillera à réunir autour d’une table de concertation des représentants de l’industrie de la construction au Québec. À cette occasion, les moyens de former la main d’oeuvre ouvrière et entrepreneuriale de l’industrie de la construction québécoise à propos du respect de l’environnement et du bâtiment durable seront abordés.

 

Partenaires

 

 

 

Accueil Mission Contact Ecobatiment Centre culture Section reservee Chantier vers l'avenir Les dessins d'une vie L'argile Ballots de paille Chauffere Ecoenergetique